jeudi 2 février 2017

Matérialiste

"Lost time" - Huile - Iso Bastier



Matérialiste

Je ne veux pas savoir d’où souffle le vent
Je veux qu’il me caresse simplement
Qu’il me pousse vers l’avant

Je suis opportuniste

Je me fous de connaître la source
Du moment qu’elle remplit ma bourse
Qu’elle m’enrichit of course

Je suis capitaliste

Je m’ennuie de l’écologie
Dans mon confortable logis
Consomme sans déontologie

Je suis trop égoïste

Je méprise les différences
Convaincu que mon engeance
Mérite toutes les déférences

Au fond je suis raciste

Quelles sont les valeurs de la vie ?
Des insatisfactions, des envies
Contre mon instinct de survie

Je suis matérialiste



Iso Bastier

2/02/2017

jeudi 4 août 2016

Abandon


"Beautiful Dream" - Huile - Iso Bastier


Abandon


Pourquoi m’abandonner
Dans ce monde brisé ?
Je te faisais pourtant confiance
Naïveté féroce de l’enfance

Pourquoi m’avoir mis en prison
Avant même l’âge de la raison ?
N’en valais-je pas la peine
Moi, le sang de tes veines ?

Tu parles d’impuissance,
De politique, de circonstances.
Tu te laves souvent les mains
De ce que tu engendres. Demain…

Tu dis que tu m’as élevé
Mais regarde ce que tu m’as laissé
Une société chaotique,
Des guerres, des psychotiques

Tu m’as exploité comme la Terre
Ne laissant que de la misère,
Des catastrophes, des pénuries,
Des armes et puis ton mépris

Pourquoi m’avoir menti ?
M’avoir fait croire en l’infini ?
Moi qui contemplais ton sourire
Telle une promesse d’avenir

Il ne me reste donc plus rien
Pas même l’orgueil d’être humain.
Pourquoi m’avoir abandonné ?
Toi qui disais alors m’aimer…


Iso Bastier
04/08/16


dimanche 3 juillet 2016

Départ


"Assise" - Feutre et Gouache - [50 X 70] - Iso Bastier


Départ

Y aura-t-il quelqu’un pour me regretter
Pour se souvenir de mes actes passés
Pour pleurer à mes funérailles ?

Ou serai-je seule sur le quai
Le regard abandonné et inquiet
A attendre que le train déraille ?

Serai-je vivante dans un cœur ?
Restera-t-il la moindre lueur
Quand la nuit m’aura absorbée ?

Parlera-t-on encore de moi
Avec de l’amour et de l’émoi
Quand j’aurai fini de tomber ?

Y aura-t-il une âme à la porte
A patienter avant que je sorte
Un ami pour m’accompagner ?

Ou serai-je triste en chemin
Personne pour me tenir la main
Rien ne me sera-t-il épargné ?

Ma fin sera-t-elle une fuite
Un aller sans retour et sans suite
Un point final ou des pointillés ?



Iso Bastier
3/07/16


mardi 15 décembre 2015

Rébellion


"Dr Lamort" - Encre - [40 X 50] - Iso Bastier



Rébellion


Je suis née pendant la guerre
Laquelle ? Qu’importe !
Nous naissons avec ce goût amer
Cette colère qui nous emporte

Mais ils ne sont plus humains
Ceux qui nous asservissent
Ils contrôlent même notre déclin
Nous empoissonnent, nous abêtissent

Leurs énergies nous contaminent
Leur nourriture nous rend malade
Ils nous polluent, nous examinent
Nous exploitent et nous dégradent

Ils font de nous des anonymes
S’abreuvent de nos rêves, nos espoirs
Réveillez-vous ! Nous sommes victimes
De leurs mensonges, leurs idées noires

Rebellez-vous ! Ouvrez les yeux !
N’acceptez plus d’être des esclaves !
Votre confort ne vaut pas mieux
Que l’illusion dont ils vous gavent

C’est la mort lente de la pensée
Qui leur garantit le pouvoir
Ensemble nous pourrions avancer
Briser nos chaînes, comprendre et voir

Je suis née pendant la guerre
Au fond comme chacun de nous
Or j’ai la volonté de mieux faire
De ne pas mourir à genoux

Lutter pour croire en un demain
Exister dignement sans paraître
Ne pas s’engluer dans le quotidien
L’avenir ne cesse de renaître

Unissez-vous êtres humains !
Ce n’est pas l’agonie de la planète
Mais de notre civilisation la fin
Si vous n’utilisez pas vos têtes !



Iso Bastier
15/12/2015

samedi 12 décembre 2015

L’histoire des gueux et des rois



"En y pensant" - Huile - Iso Bastier





L’histoire des gueux et des rois


Dans la grisaille obéis
Anonyme perclus de mépris
Ne relève pas la tête
La vie n’est pas une fête

Tu dois payer pour la vie
Qu’importe tes goûts, tes envies
Tu seras toujours en dette
Des banquiers tu es la vedette

Nourris un plus riche que toi
Donne-lui la cuillère et le droit
De t’asservir un peu plus qu’hier
De respirer un peu plus ton air

Soumis garde tes pensées pour toi
Donne à l’autre le pain et le toit
Tu restes libre de tes prières
Quoique la religion est une guerre

Sois bien sage. Sois gentil.
Sois généreux, humble et poli
Trop réfléchir te rendrait bête
Un animal de nature inquiète

Sois utile, un bon outil
Un jouet au service des nantis
Ton existence n’est pas une quête
Juste un pion sur une maquette

Respecte les codes, les lois
Pas de vague et pas d’émoi
Ne sois ni arrogant, ni fier
Plie-toi aux règles et aux repères

Souviens-toi d’il était une fois
L’histoire des gueux et des rois
Lesquels font l’ombre et la lumière ?
Lesquels sont voués à la misère ?


Iso Bastier
12/12/2015
 
                                                                                     

jeudi 24 septembre 2015

Gros Egos


"Mlle Mu" - Huile - [55 X 38] - Iso Bastier



Gros Egos

Gros egos
Et petites ambitions
Ont pour credo
De donner des leçons

Moins on en sait
Plus on méjuge
Moins on est parfait
Et plus on juge

Grosso modo
L’insatisfaction
Fait le gros dos
Crache ses réactions

Seul le juste se tait
Dans ce vacarme
Le silence connaît
Le poids des armes


Iso Bastier
24 09 15


vendredi 18 septembre 2015

Plus je vieillis


"Les médisants" - Huile - Iso Bastier




Plus je vieillis


Plus je vieillis
Plus l’humanité rajeunit
Plus j’enlaidis
Plus elle me paraît jolie

Le soleil brille un peu plus froid
Comme s’il se détournait de moi

Moins je demande encore
Moins je mange moins je dors
Moins je traîne dehors
Moins je jouis de mon corps

Le soleil se lève quelquefois
Avant même que je le voie

Plus je régresse
Plus le monde se presse
Plus je paresse
Plus il s’empresse

Le soleil vire et rougeoie
Cet incroyable feu de joie

Moins j’espère du temps
Et moins l’autre m’entend
Moins s’impose le printemps
Moins je fuis pour autant

Le soleil finit par s’éteindre
Quand la nuit vient m’étreindre



18 09 15
Iso Bastier