lundi 29 janvier 2018

Désert

"L'ermite dans le désert"- Huile - Iso Bastier 



Désert

On ne se bonifie pas avec le temps.
Une fois le génie sorti de la
Lampe, il ne reste que la
Lampe. L’outil en soit n’est
Pas la lumière.

On ne se sanctifie pas en mourant.
Une fois l’esprit sorti de son
Corps, il ne reste que de la
Poussière. La boîte n’est pas
Le vrai mystère.

On ne se sacrifie pas pour le sang.
Une fois sorti de son artère,
Il sèche. Il ne reste que des
Larmes qui un jour tarissent
En un désert.



Iso Bastier

29/01/2018

jeudi 4 janvier 2018

Mille Mondes

"Fleurs martiennes" - Cosmétique - Iso Bastier


Pour CHRISMALI 



Mille Mondes

Passée ma coquille de verre
Je ressens cette Terre ronde.
On me reçoit, on m’insère
Dans plein de petits mondes…

Mon corps de papier froissé
Vibre des couleurs de la vie.
Il danse pour ne pas angoisser
Avec celui qui croise son envie.

Mon esprit cherche l’équilibre
Mon âme est une bohémienne
Ma pensée lutte pour être libre
Ma main se tend vers la tienne

Mon cœur est tout un poème
Ma foi est une vaste aventure
Au loin mon habit se promène
Dévoilant ma véritable nature

Passés l’écorce et le fil de fer,
Les soleils blancs, les lunes blondes,
De rencontres en transferts
Je visite mille petits mondes.

Mille corps, mille âmes, mille esprits…
Une part de moi en plus petit.
Mille cœurs, mille corps, mille mains…
Mille mondes possibles pour demain.



Iso Bastier 

 4/01/2018

mercredi 3 janvier 2018

Science

"La fourmi" - Acrylique - Iso Bastier


Science

La science prend sa revanche
La société est bouleversée
Oubliés les acquis, les dimanches
Le règne biologique est renversé.

Produire autrement. Changer.
S’adapter aux enjeux spirituels
Depuis nos cerveaux dérangés
Par les électricités résiduelles.

La Technologie s’installe
Dans nos vies insidieusement.
Elle conditionne notre idéal.
Que connaît-elle du vivant ?

L’éthique prend ses distances.
Jusqu’où peut-on s’aventurer
Avant de trouver résistance ?
Avant de desservir le genre entier ?

Devenir autre. Se métamorphoser
Sans jamais perdre l’essentiel.
Anticiper bien avant d’oser
Les projets trop démentiels.

La Technologie est  un dédale
Où se mêlent le meilleur et le pire.
Evitons de perdre les pédales
Qu’elle serve plutôt que de nuire.



Iso Bastier  
3/01/2018

samedi 30 décembre 2017

Le règne


"Totem cuivré" - Iso Bastier



Le règne

Tu connais mon langage
Mais comprends-tu ma parole ?
L’esprit que les mots engagent
La pensée sous la parabole.

Tu apprends mes expressions
Tu les analyses en silence
Mais ressens-tu une émotion ?
Es-tu doté d’une conscience ?

Tu me singes. J’imite la Nature.
Je détruis la Nature. M’imiteras-tu ?
Les mathématiques sont matures
Sont-ce une écriture de plus

Ou l’avenir même du Verbe ?
S’ouvre une aube nouvelle…
Sera-t-elle plus sage ? Acerbe ?
Une civilisation plus virtuelle.

Je n’ai plus qu’à méditer…
(Tu te charges de l’intendance)
Analyser. Anticiper. Accréditer.
Trouver l’équilibre de la chance.

Qui suis-je aux manettes ?
Toi ? Déjà ? L’héritier légitime
Plus efficace que moi, plus Net
Mon faux frère, mon intime

Et froidement tu me regardes
Toujours prêt à courber l’échine
Quand tes calculs mettent en garde
Contre le règne des machines



Iso Bastier
30/12/2017


Garder Raison



"Elévation" - Huile - [80X80] - Iso Bastier


Garder Raison

Une infinité de vies
Sur des plans différents
On recommence, on redéfinit
Nos choix les plus importants

Des milliards d’existences
Autant de possibilités
Des morts et des naissances
Ne cessent de se décliner

Prison de la mémoire
Qui déforme les vérités
(Par peur du vide et du noir)
Complexée par l’éternité

Une infinité de vies
A faire et à refaire
Enfer de la technologie
Le changement accélère

Déménager de métier
Redevenir nomade
Les robots sur le chantier
Ne passent pas de pommade

L’intelligence artificielle
Change toutes les données
Nouvelle révolution industrielle
L’humain doit se recoordonner

Qui sera l’homme de demain ?
Où mènera l’obscur combat
Du dragon avec l’aigle américain ?
Sera-t-il davantage libre ou renégat ?

Qui sont les grands architectes
Qui trament notre avenir ?
Sont-ils sains dans leur secte
Ou doit-on contrevenir ?

Chacun doit se replacer
Dans ce monde de machines
Elles commencent par délasser
Mais à la fin elles dominent

A chacun de se questionner
Face aux reflets qui nous imitent
Sont-ils bien intentionnés
Où se posent les limites ?

Le mortel va prendre fin
Transferts d'esprits-logiciels
Cyborgs, clones... L'humain
Nouveau tend vers le ciel

Transformations profondes
Et remises en question
D'autres civilisations se fondent
Ici il faut garder raison 




Iso Bastier
30/12/2017




lundi 25 décembre 2017

Suicide

"Aurora borealis" - Huile - Iso Bastier



Suicide

L’humanité suicidaire
Se lance à corps perdu
Dans tout ce qui accélère
Ce processus éperdu

Consommation de poisons.
Dérèglement du cerveau.
Abêtissement. Confusion.
Maladies en réseau.
Troubles du comportement.
Surpopulation. Destructions
Des espèces, de l’environnement.
Guerres sans guère d’émotion

L’humanité suicidaire
Se lance à corps perdu
A la conquête du stellaire
Peut-être y a-t-il une issue ?

L’humanité regarde ailleurs
Cependant qu’elle se maltraite
Ignorant en elle le meilleur,
Cultivant son goût de la défaite.
Elle espère un jour échapper
A l’enfer qu’elle a fait naître
Sans tenter de se rattraper
Elle cherche à disparaître



Iso Bastier
25/12/2017




jeudi 14 décembre 2017

Chatte Noire





Chatte Noire

La nuit est féline
Sur les toits de Paris.
Ses lunaires rétines,
Ses pupilles agrandies,
Défient les silences
De courte durée.
Elle miaule résistance,
Un brin délurée,
Fumant les cheminées,
Taguant sa présence
Qu’on voit se dessiner
En transparence
Et soudain disparaître
Sans laisser de trace
Que l’aube à naître,
Ce rayon qui l’efface.
La nuit est câline
Sous les toits de Paris.
Les murmures se déclinent
Parfois jusqu’aux cris.
Elle miaule sa jouissance
Comme pour se libérer
Des jours d’impuissance,
Des heures à digérer.
Telle une chatte noire
La nuit joue avec toi,
Te donne de faux espoirs,
Te considère en proie.
Quand elle te relâche
Ce n’est pas sans griffe.
Elle te marque. Sache
Que tel est son tarif.



Iso Bastier

14/12/2017